top of page

(Collection privée)

« Perte du langage – teint gris. Des mots sous la cendre. Être otage d’une représentation social du sens. Vie fantôme. Être devenu la matière d’un cri traversé par une histoire qui l’absorbe dans le vide.

Cri muet,

de l’effroi.

Être venu au monde avec une intériorité irradiée par le déterminisme. Infirmité du moi causée par toute prédestination.

Des corps sous la cendre »

Natanaële Chatelain

bottom of page